Lina JAUNEZ (Active au XIXe siècle)

Lot 13
6 000 - 8 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 7 500 €

Lina JAUNEZ (Active au XIXe siècle)

Vue prise à Montalais, près de Sèvres
Sur sa toile d'origine (Binant rue de Cléry).
Signé à gauche sur le tronc d'arbre «Lina/Jaunez».
46 x 62 cm
R.M.
Provenance:
Collection Eugène Scribe.
Exposition:
Salon de 1834, n°1019 (appartenant à M. Scribe).
Notre tableau représente la très belle vue donnant sur la Seine, l'île Séguin et Sèvres, prise depuis la terrasse de l'hôtel de Montalais à Meudon, dont on reconnait les bâtiments au premier plan.
Au Salon de 1834, Lina Jaunez exposa deux Vues prises à Montalais sous le même numéro. Notre tableau est l'une des deux.
A l'origine, simple maison de campagne construite en 1772, le bâtiment est acquis en 1796 par M. Leuthraud, futur marquis de Beauregard qui en fait cadeau à sa maîtresse, la célèbre actrice Mademoiselle Lange. Cette dernière fait appel à l'architecte Bélanger pour transformer le bâtiment au goût du jour, dans le style Directoire et agrandit le domaine où elle organise de magnifiques fêtes.
Plusieurs représentations de l'hôtel de Montalais sont connues, notamment les lithographies que réalisa Louis Albert
Bacler d'Albe, au début du XIXe siècle, et conservées à Sceaux au Musée d'Ile de France. On peut reconnaitre la tourelle aujourd'hui détruite, qui figure sur notre tableau.
La propriété passe successivement entre les mains de Hugues Bernard Maret, duc de Bassano, du banquier Jacques Laffitte et de Jean-Baptiste Noddler qui l'étend encore avant de la revendre en 1829 à l'écrivain Eugène Scribe qui y vécu vingtquatre ans. L'hôtel prend aussi le nom de Maison d'Eugène Scribe.
En 1853, Eugène Scribe le cède au général Leroy de Saint-Arnaud. A la fin du second Empire le domaine sera loti. Seul le pavillon central subsiste encore.
Elève de Jean-Thomas Thibault, remarquée au Salon de 1833, Marie Caroline Jaunez, dite Lina Jaunez avait fondé un cours de dessin pour dames et demoiselles à l'Athénée des Beaux-Arts (rue de Seine Saint Germain à Paris). Elle était l'auteur de chroniques et de critiques parues dans Le Journal des femmes et d'ouvrages sur l'anatomie et la perspective.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue